La Guitare Basse Leduc BD3

La Guitare Basse Leduc BD3 - Le profil des utilisateurs de Leduc BD3

Le profil des utilisateurs

Dresser un profil type ?

Depuis la naissance de ce site en 2001, il vous est proposé d'enregistrer vos instruments. C'est ainsi qu'au fil des années, une cinquantaine d'entre vous a accepté de jouer le petit jeu du questionnaire de recensement. Merci à tous pour votre participation !

Graphique représentant les années d'inscription des utilisateurs

Les résultats des informations les plus intéressantes permettent de dresser un profil type de l'utilisateur de BD3, qui vous est présenté ci-dessous. Bien entendu, ces graphiques seront dynamiquement mis à jour en fonction des nouvelles inscriptions.

Alors… Qui sont-ils ?

À 99%, des hommes ! ("Cherchez la femme")

Résultat peu étonnant : le monde de la guitare basse est largement dominé par les hommes, et les utilisateurs de BD3 reproduisent logiquement ce schéma. Pourtant, la BD3 et son diapason de 33' (contre 34' habituellement) est particulièrement adaptée à un gabarit féminin. De la même manière, le manche fin est un atout certain pour de petites mains.

Graphique représentant le sexe des utilisateurs

Des jeunes, des moins jeunes.

La moyenne d'âge des utilisateurs de BD3 est de 51.6 ans. Comment interpréter cette moyenne peu éloquente ? Ce sont en fait deux profils tout à fait distincts qui se dégagent.
D'une part, des individus de 40 à 55 ans. Leur BD3 a été achetée neuve, la configuration (micros, …) est généralement restée celle qui était présente dès l'origine ou bien choisie en atelier. Leur BD3 est leur instrument principal et accompagne leur vie de musiciens. Ils continuent à jouer avec plaisir cet instrument qui leur donne entière satisfaction. Par ailleurs, il faut se rappeler que ces personnes avaient entre 20 et 30 ans à l'époque de la commercialisation de BD3 neuves.
D'autre part, des jeunes de 18 à 35 ans. Ils ont achetée leur BD3 d'occasion, séduits par la qualité de ces instruments Leduc accessibles à un coût raisonnable. Leurs instruments sont presque systématiquement modifiés, souvent profondément, et entament une deuxième vie.

Graphique représentant l'âge des utilisateurs

D'où viennent-ils ?

En grande partie de France, bien sûr.

Des Lorrains, des Bretons, des Normands, des Franciliens, des Aquitains… Cette carte de France nous montre la localisation géographique des utilisateurs de BD3.
Les Lorrains dominent ; cela s'explique facilement par la proximité des ateliers de Christophe Leduc, implantés à l'époque dans les Vosges puis en Moselle.

Et quelques Européens.

Des Français expatriés en Europe certes, mais aussi un Romand, un Italien… Avanti la musica !

Et ils jouent quelles basses ?

Des BD3…

Majoritairement, des BD3. Les BDX et les BD2 sont beaucoup plus rares.

Graphique représentant les modèles des utilisateurs

…4 cordes…

Bien entendu, les 4 cordes dominent. Si quelques 5 cordes sont représentées, les 6 cordes sont très rares.

Graphique représentant le nombre de cordes

…frettées.

À nouveau, sans surprise, les basses frettées sont majoritaires ; mais il faut tout de même relever que près d'un quart des instruments sont sans frettes.

Graphique représentant le type de touche

Les couleurs.

Certaines couleurs dominent : le Sunburst gris, le Rouge, le Noir.

Graphique représentant les couleurs

Où ont-elles été fabriquées ?

Les lieux de fabrication.

Les instruments recensés viennent majoritairement de Fresse-sur-Moselle. C'est à cet endroit que la plus grosse partie de la production a été fabriquée.

Graphique représentant les lieux de fabrication

Les années de fabrication.

De la même manière, les instruments datent majoritairement de 1982 à 1986. Cela correspond à Fresse-sur-Moselle et Rombas, où la plus grosse partie de la production a été fabriquée.

Graphique représentant les années de fabrication

Comment sont-elles équipées ?

Les micros.

Les micros d'origine sont des Seymour Duncan ou des EMG. Les autres cas sont des modifications ultérieures.

Graphique représentant les types de micros

Les cordiers.

Les cordiers d'origine sont des Leduc CG3, puis un peu après des Schaller.

Graphique représentant les types de cordiers

Les mécaniques.

Les mécaniques sont soit des Gotoh, soit des Schaller. Les autres cas sont des modifications ultérieures.

Graphique représentant les types de mécaniques

La couleur d'accastillage.

L'accastillage dominant est doré.

Graphique représentant les couleurs d'accastillage


Flux RSS | Admin | Ajouter aux favoris | Copier l'adresse | Remonter

© 2001-2017 Leduc BD3 - 105987 visiteurs - Aujourd'hui : 3 visiteurs - Maintenant : 1 visiteur

Page générée en 0,0107 s