La Guitare Basse Leduc BD3

La Guitare Basse Leduc BD3 - La fixation du manche

Concepts de lutherie et d'électronique

La fixation du manche

Sur les trois possibilités que sont la fixation collée, vissée, ou le manche traversant, deux sont à considérer :

Généralités

Manche traversant, manche vissé, manche collé : comment s'y retrouver entre les avantages et les inconvénients ? Cet article ambitionne de dégager quelques règles générales pour comprendre les choix auxquels peut être confronté un luthier lors de la définition puis de la réalisation d'un instrument.

Il faut d'emblée préciser qu'il n'y a pas une solution meilleure qu'une autre : il y a simplement des solutions différentes, qui sont chacune en adéquation "privilégiée" avec tel style de musique et telle technique de jeu. Les caractéristiques expliquées dans cet article ne doivent en aucun cas être interprêtées de manière dogmatique.

Définitions

Manche vissé

La guitare est constituée de deux parties : un corps, dans lequel est réalisée une entaille (le talon) destinée à accueillir la seconde pièce de bois de la guitare, le manche, qui court de la tête à la touche, jusqu'aux 22èmes ou 24èmes frettes. Le manche est vissé au corps, souvent par l'intermédiaire de quatre grosses vis à travers une plaque métallique. Ce système est majoritairement utilisé sur les guitares basses, car il offre une résistance à la tension des cordes supérieure pour peu d'efforts du luthier, comparé à un manche collé.
Ce principe est appliqué à la Leduc BD2.

Manche collé

Le principe de construction est semblable au manche vissé, mais cette fois la liaison corps-manche est réalisée par encollement. Cette méthode peut être délicate à réaliser : la liaison doit être aussi rigide que possible, l'épaisseur de colle doit rester raisonnable pour ne pas amortir les vibrations, et le luthier doit bien connaître ses colles, afin d'éviter les micro-bulles d'air. La réparation d'une guitare à manche collé est sensiblement plus complexe qu'une guitare à manche vissé.
Un instrument à manche collé célèbre est la guitare Gibson Les Paul.

Manche traversant

Cette fois, la guitare est constituée de trois pièces de bois : le manche traversant et deux ailes. Le manche traversant cours de la tête jusqu'à l'extrêmité de la guitare. C'est lui qui accueille les mécaniques et le sillet puis la touche d'une part, et les micros et le cordier d'autre part. Enfin, deux ailes lui sont adjointes par collage, leur rôle principal est ergonomique et esthétique.
Cette solution est appliquée aux Leduc BD3 et BDX.

Caractéristiques principales du manche traversant

Tonalité et contenu harmonique

La principale chose qui nous préoccuppe, c'est bien sûr le son ! Avant tout, laissons la parole à un spécialiste : Michael Tobias.

Neck-through basses respond differently than bolt-ons. Neck-throughs have more sustain and a higher fundamental content in their notes, especially in the low end. This can be adjusted by using different body woods. Lighter woods, for instance, reduce the accentuation of the low end. Bolt-ons seem to lack this fundamental response in the low end, especially with the low B on a 5-string (I believe the mechanical neck joint contributes to this.) This characteristic of bolt-ons is often perceived as a "tighter" sound, thanks to a trick of the human ear.

Michael Tobias, in The Quest for Tone

Amusons-nous maintenant à comparer le son d'une BD2 au manche vissé et le son d'une BD3 au manche traversant. Le contenu harmonique d'une basse à manche traversant est plus riche, surtout autour de la fréquence fondamentale et donc dans les basses fréquences. Une BD3 aura un son plus profond, plus épais qu'une BD2. Le son de la BD2 au manche vissé est perçu comme plus nerveux, plus tight. Le son est moins chargé dans le registre des graves.

Sustain

Le sustain, c'est la durée d'une note, depuis le début - l'attaque, jusqu'à la fin - l'extinction. Les partitions qui exigent un sustain de 15 secondes ne sont pas légion, et rare sont les bassistes qui ressentent le besoin d'un sustain si long. Mais le sustain est un bon indice de la capacité d'un instrument à ne pas amortir les vibrations de moindre amplitude. Le sustain permet donc, en quelque sorte, de mesurer la qualité d'un instrument, et de jauger de sa dynamique.

La règle générale qui se dégage sur les avantages des manches traversants, concerne le sustain : il est réputé durer plus longtemps, puisque la corde est fixée à une seule pièce de bois, le manche traversant. Cette pièce unique est plus rigide qu'un assemblage manche-corps, qu'il soit collé ou bien vissé. Le joint entre le corps et le manche, nommé "talon", est source de pertes dues à son amortissement.

Revers de la médaille, les attaques sont ralenties et émoussées, puisque la corde doit faire vibrer une masse de bois plus élevée.

Pour cette raison, la BD3 s'adapte à merveille à des styles de musique tel le Jazz. Une BD2 et son manche vissé convient bien à des styles plus nerveux, comme le rock, ou bien à des techniques percussives comme le slap.

Coût

Bien sûr, la quantité de bois pour construire une basse est équivalente, quelque soit la fixation du manche. Cependant, les manches traversants réclament des pièces de bois plus longues.

Mais la vraie différence réside dans la fabrication. L'usinage d'une tête, la pose de la touche, le frettage, le vernissage, le polissage, la finition, sont plus délicates à réaliser dans le cas du manche traversant, lorsque une seule grosse pièce doit être manipulée et qu'elle interdait un accès aisé à tous ses recoins. Dès lors que le luthier passe plus de temps, le coût croît.

Pour l'utilisateur final, un manche vissé, et donc aisément démontable, permet un entretien facilité. Des opérations délicates, mais habituelles au fil de la vie de l'instrument (comme une planification ou un refrettage) peuvent être réalisées sans risques pour le reste de l'instrument.

La volute

Pour bien appuyer les cordes contre le sillet, un angle d'une dizaine de degrés est donné à la tête. Le manche est fragilisé à la liaison entre le manche et la tête, à la hauteur du sillet. Pour renforcer ce point sensible, Christophe a placé une volute, c'est à dire une petite proéminence qui délimite le haut du manche.
D'autre part, l'angle a été donné par la découpe, de telle sorte que le fil du bois soit réorienté selon cette découpe. Comme l'angle ne coupe plus le fil du bois, la fragilité est moindre.

Retour
Bois | Manche | Diapason | Frettes | Cordiers | Mécaniques | Sillet | Micros | Couleurs


Flux RSS | Admin | Ajouter aux favoris | Copier l'adresse | Remonter

© 2001-2017 Leduc BD3 - 100757 visiteurs - Aujourd'hui : 23 visiteurs - Maintenant : 1 visiteur

Page générée en 0,0243 s